à suivre...
  • Facebook Social Icon

Décembre 2018

 

Sommaire

Septembre 2018

 

L'âme du pain

 

Le pain n’est pas qu’une recette culinaire

 

                        plus qu’un procédé chimique,

                        plus qu’une  formule mathématique qui additionnerait chiffres,                                                  péremptoire

                                                                                                                                      matières,                                                standardisé

                                                                                                                                      A, B, C pour aboutir à un résultat maîtrisé et définitif :  X     

                                                                                                                                                                                                                             

 

                                                                             comme une mécanique.

 

                                       

                    Question de point de vue.                     Question de vouloir.

      Le boulanger peut-il considérer le vivant qui habite son pain comme du vivant ayant droit à la parole ;

                                                                                                                                             une biologie qui lui fait écho ;

                                                                                                                    une biologie indépendante et libre ;

                                                                                une biologie vivante et mystérieuse à découvrir et avec laquelle dialoguer ;

                                                                    une biologie toute pleine d’histoire, de singularité et d’inconnues ?

                                                                                             Question de point de vue.                     Question de vouloir.

Le boulanger,

 

                            perçoit-il la poésie du monde en façonnant son pain ;

                                                                                                                  son pain devient-il pierre philosophale à force de pétrir ;

                                                                          change-t-il le plomb en or ;

                                                                                                                     le blé en aliment ;

                                                                                               nourrit-il le corps ;

                                                                                                                         nourrira-t-il

                                                                                                                                                   l’esprit ?

                                                                                                                    Le pain n’est pas qu’une simple recette,

ce sera une âme à chaque pain,                                            

​​                                           ce sera un pain vivant.                                        

Octobre 2018

 

Le bon pain

 

                                                             Quand j’annonce l’ouverture de ma boulangerie, on me demande si je ferais du bon pain.

                                                                                                                                                                  Tu feras du bon pain ?

 

                                                                                                         Je me demande…

                                                                                                                                       … et c’est quoi, vous, vos critères de bon pain ?

 

                                                             Quels sont vos goûts, quelles sont vos couleurs ?

                                                                                                   Comment vos goûts et couleurs ont-ils été façonnés ?

 

 

 

                                     Par qui, pour quoi ?

 

 

EXEMPLES de subjectivité

« L’enveloppe affective du pain »

          Cas 1 : L’association

 

  • Imaginons qu’un enfant, mangeant la plus « immonde » des baguettes, vive

                                                                                 au même moment,

                                                             un instant affectif des plus agréables.

                    

                    Que se passera-t-il à l’âge adulte quand il remangera cette baguette « immonde » ?

                                                  Qui l’emportera ?         L’immonde de la baguette, ou le souvenir agréable qui lui est associé ?

 

 

 

  • Imaginez que vous tombez amoureux de votre boulangère ; seriez-vous capable de trouver son pain minable ?

 

 

 

  • Si vous êtes triste dans votre ville, votre emploi et/ou dans votre vie, mais que vous avez la possibilité de laisser tout ça derrière vous pour acheter un pain dans un fournil perdu au fin fond des bois, à proximité d’un paysage à couper le souffle ; ne trouveriez-vous pas, au bout de cette aventure voyagesque,                                                                                                                                                                                                                                       ce pain magnifique ?

« On vous a dit que »

          Cas 2 : Le conditionnement

 

 

  • Peut-être qu’on vous a dit que tel pain était le meilleur.                                                                                                                                                    Et vous l’avez cru.

                                                                                              Fin de l’histoire.

 

  • Peut-être qu’on vous a tellement rabâché

                                                                                beaucoup beaucoup

                   Que tel pain était le meilleur !

                                                                                                qu'au bout du compte

                                                                                                          vous l’avez toujours cru.

 

  • Peut-être qu’on ne vous l’a dit que très peu,

                                                                              que c’était celui-là, le meilleur.

                                     comme ça,                  en passant,

                                                        vite fait

                                             et que vous n’aviez pas le temps de croire à autre chose.

                    Alors c’était plus simple de le croire

                                        plus rapide

                                                       et vous aviez d’autres achats à fouetter.

« Rencontrer les clefs »

          Cas 3 : L'ignorance

 

                                          Peut-être

                         que le bon pain, vous ne l’avez pas encore gouté.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Une histoire de clefs ?

                                          Peut-être

Un cheminement à ouvrir

                               semé de doutes, de tâtonnements, d’une bonne dose de hasard                          et                     d’envie

                    pour le rencontrer enfin, au bout du chemin                                                                                                                                     

 

                                                                                              Le pain

 

                                                                                                               Celui qui signifiera quelque chose pour vous.

Conclusion :

Vous me demandez si je ferais du bon pain ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         dans cet océan de subjectivité ?

 

                               Selon quels critères ?

 

 

 

 

Dans cet océan de subjectivité.                                                                                              

​                                                          Je n’ai,                   qu’une boussole fiable pour atteindre ce but :

                                                                        dès lors,

                                                                              

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Faire le pain que j’aime !

 

 

                                                                     façonné selon mon expérience,

                                                                                                           mes voyages,

                                                                                                                        mes rencontres,                        

                                                                                                           mon histoire.

 

 

Faire un autre pain que celui aimé,           ce serait faire du pain sans amour

                                                                                                                                       ... ce serait se perdre

 

Décembre 2018

Le blé

Plante. Être vivant. Reflet d'un écosystème.

Une mémoire se joue de rien

 

Parce que vent souffle différent

Qu’on soit ici

Et non micronième de mètre ailleurs

 

Parce que l’eau

La terre

Les rochers le soleil les ombres l’humus et la vie qui fourmille et s’échange en tous sens

Ne sont ce qu’ils sont

Que là où ils sont

Au moment précis où ils le sont

 

Parce que la graine

Celle-ci

Est tombée là

Tombée ainsi

Précisément

Et à l’exact moment-là

 

Cette plante est cette forme

Cette plante-là

Cette sève

Ainsi

 

Ainsi la plante est

 

Gorgée de mémoire

 

 

Et toi

Eblouis de soleil

De mémoire tu te nourris

 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now